Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste

Il peut paraître difficile de discuter de cette page d’histoire importante avec nos élèves, surtout s’ils sont au primaire. Je vous propose ici une activité toute simple à faire en classe.

Pour la réaliser, vous aurez besoin de l’album Otto, Autobiographie d’un ours en peluche écrit par Tomi Ungerer qui est disponible dans plusieurs bibliothèques et librairies (Amazon, Renaud-Bray, Archambaud) Éditeur: École des Loisirs * (Jui 26 2001) ISBN-10: 2211061982, ISBN-13: 978-2211061988

  Activité de groupe – 30 minutes

  1. Expliquer à la classe que vous allez lire l’histoire d’un ours en peluche qui a connu la guerre en Allemagne. Faire une tempête d’idées avec les enfants sur ce qu’ils connaissent de la guerre, en particulier la Seconde Guerre mondiale. Noter les idées au tableau.Lire le livre intitulé Otto, Autobiographie d’un ours en peluche.
  2.  Introduire aux élèves la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste, une journée internationale reconnue par les Nations Unies et célébrer partout autour du monde. Mentionner que cette journée est particulièrement importante au Canada en raison de l’importante communauté juive qui y habite.
  3.  Demandez aux élèves ce qu’ils ont compris du livre et expliquer le fait que les personnes juives ont du fuir la guerre parce qu’elles étaient persécutées et menacées de mort, simplement parce qu’ils étaient juifs.
  4.  Discuter de la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies qui reconnaît que chaque enfant peu importe son origine, son sexe ou sa religion, a le droit à la non-discrimination et aussi à une protection spéciale en cas de guerre. Discuter avec les élèves des raisons qui font que les enfants ont besoin d’une protection spéciale.

 Activité en dyade – 30 minutes  

  1.  En équipe de 2, demander aux enfants de réfléchir aux méfaits de la guerre et des conflits. Ils peuvent s’inspirer de l’histoire d’Otto. Les inviter ensuite à discuter des conflits qui se passent à l’école (dans la cour de récréation, lors du dîner, dans la classe).
  2. Demander aux élèves detrouver trois solutions pour promouvoir un climat de paix dans la classe et à l’école. Ils peuvent illustrer leur solution par un dessin. 
  3. Faire un panneau avec toutes les solutions trouvées par les enfants.
  4. Terminer l’activité en questionnant les élèves sur les difficultés qui sont généralement rencontrées lorsque vient le temps de mettre en pratique une solution face  un conflit. Quelle genre d’attitude favorise la résolution de conflit? Quels sont les mots à éviter et ceux à utiliser ? Quels sont les trucs qui aident à se souvenir des solutions pour résoudre un conflits ? etc.
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s